Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 12:34

Mardi matin, le député Malek Boutih a accordé une interview au Parisien et a dit « Il faut remplacer Jean-Marc Ayrault d'urgence ». Folie médiatique et politique, ça devient la polémique de la semaine. Alors ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Tout le monde y va de son petit commentaire. Donc c'est mon tour, je commente.

Du buzz, du clash et du buzz

Beaucoup de gens qui n'ont pas aimé ce qu'a dit Boutih l'on disqualifié en disant qu'il ne cherchait qu'à faire du buzz. Bon... C'est avoir une vision un peu courte quand même. Pour faire du buzz à moindre coup, il y a des choses plus faciles :

-Avoir un compte Twitter, commenter l'actualité et insulter tout le monde toutes les quatre minutes

-Faire la une du Parisien avec une marinière guidant le peuple

-Mettre dans la même phrase Taubira, singe, bonnet rouge, Rom, Valls...

Et, évidemment, c'est pas ce qu'il a fait. Quand on regarde et on écoute bien ses interventions depuis quelques mois, finalement, il est très cohérent avec lui-même. Ça s'inscrit dans une démarche politique sérieuse et réfléchie (qu'on soit d'accord ou pas avec ce qu'il a dit). Donc ceux qui ont parlé de buzz irresponsable etc, c'est être bien aveugle, bien sourd et avoir peu d'intelligence politique et de hauteur de vue.

Ferme-la

A part ceux qui ont parlé de buzz, certains sont allé plus loin. Michelle Delaunay par exemple avec ce tweet.

Malek Boutih, la raison du moins fort n'est jamais la meilleure?

On ne peut pas demander de changer de 1er ministre sous peine d'être exclu du parti. Alors pourquoi on ne pourrait pas exclure Michelle Delaunay puisqu'elle demande l'exclusion d'un élu. Comme ça tout le monde s’exclut, il y a plus personne et on est bien avancé... Et comme d'habitude, aucune réponse politique...

Il y a aussi la réponse de Kléber Mesquida. Il a écrit un mail assassin et mit en copie tous les députés PS. Regardons de plus près qui est ce Mesquida. Il est élu depuis... 36 ans, c'est un ultra-multi-cumulard qui n'était pas contre le texte sur le « rôle positif de la colonisation » en 2005. On a donc compris que cet homme était un trésor de l'humanité. C'est finalement plutôt rassurant de se faire insulter par ce genre de mec qui s'accroche à ses places d'élus et qui aurait pu se retrouver n'importe où sur l’échiquier politique...

Ces deux réactions montrent une chose inquiétante : ON NE CRITIQUE PAS LE ROI. « Hollande a été élu pour 5 ans, donc vous l'ouvrirez en 2017, avant c'est tous derrière lui quoi qu'il se passe » Belle vision de la gauche. D'ailleurs les syndicats (travailleurs, lycéens et étudiants) vous avez bosser pour avoir Hollande au pouvoir alors soyez contents et fermez-là. Ne défendez pas vos droits et vos convictions pendant 5 ans. Circulez y'a rien à voir.

Rien ne tient à rien

Bon à ce stade, vous l'aurez compris, je soutiens totalement Boutih. C'est vrai. Et encore plus depuis que j'ai vu les réactions démesurées qui ont suivies.

Je sais pas si vous avez remarqué la réaction de Ayrault, du gouvernement et des élus. Ayrault a répondu aux micros et caméras le matin même et surtout il a répondu à beaucoup de questions lors des questions au gouvernement (quatre je crois) et d'habitude, il ne parle quasiment pas. Il est donc monté au créneau pour montrer que oui, c'est bien lui le chef. Quand on en vient à dire qu'on est le chef, c'est qu'on ne l'est pas... Et quand tant de gens (élus) montent au front pour sauver le soldat Ayrault pour répondre à une pauvre phrase d'un pauvre député de banlieue, c'est bien que tout est fébrile, qu'une seule phrase peut faire vaciller au plus haut sommet de l'Etat. Rien n'est solide au gouvernement, rien ne tient à rien. Une question se pose du coup : S'il faut tant de réponses et d'énergie pour répondre à Malek Boutih qui les met en difficulté, comment font-ils pour résister aux banquiers, aux financiers qui affament les peuples et appauvrissent les Etats ? (Indice : la réponse est dans la question)

Malek Boutih, la raison du moins fort n'est jamais la meilleure?

Bref, Quand j'entends Malek Boutih demander un changement de premier ministre pour avoir un gouvernement de combat à la place d'un gouvernement de gestionnaires, je suis fier. Fier d'être de gauche. Fier qu'au moins un élu de cette majorité se rappelle par qui et pour qui il a été élu.

Malek, merci.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paske
commenter cet article

commentaires

jam 09/02/2014 19:54

J'ai fait la connaissance ce soir de Malek Boutih à la télé. J'ai 65 ans et cet homme m'a mis du baume au coeur ; enfin un élu indépendant qui ose s'affirmer et faire entendre ses convictions qui sont frappés du sceau du bon sens.Je lui souhaite bon courage car sa position est difficile dans ce pays ou le droit à la différence est constamment bafoué surtout au sein des partis politiques .Etre dans un parti signifie bêler avec tous les moutons d'un même troupeau .
Contrairement à ce que les moutons pensent "ne pas bêler avec le troupeau" est une position assez inconfortable et difficile mais elle permet aussi de garder son propre arbitre et sa fierté. Encore merci à Mr Boutih qui m'a réconcilié aujourd'hui avec la politique et qui m'a redonné espoir.
une téléspectatrice