Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 12:57

317343_francois-hollande-place-de-la-bastille-a-paris-au-so.jpg

Bon Hollande a gagné alors forcément, ici, on est en kiff. Mais heum, comment dire? J'suis super mal à l'aise. Comme beaucoup.

Cette campagne de l'entre-deux-tours de l'ex Président... Elle fait mal. Son score de second tour. Il fait mal. Le score du Front national... Il fait mal... 

Et donc, avec tout ça j'ai envie de dire une chose. On a perdu. Oui. Cette bataille idéologique du vivre-ensemble, on l'a perdue. Une fois encore. Impossible de la re-gagner depuis 10 ans. Du coup, je me sens orphelin. Orphelin d'un discours antiraciste et universaliste à l'écoute et écouté.


Pourquoi? Va-t-on reprendre l'avantage? Comment? J'vais donner mon avis (comme d'hab'). Évidemment j'prétends pas avoir LA vérité. Mais des petites idées. Et puis discutons. On fera peut-être avancer des choses, ensemble.

 

Pourquoi?

Qui défend le vivre-ensemble? Globalement, les plus en pointe là-dessus c'est les partis politiques de gauche et les organisations antiracistes. Je laisse de côté les partis, j'y reviendrai plus tard. Attaquons-nous aux organisations antiracistes. J'connais un peu le sujet. Donc j'ai vu, pour avoir été dedans et dehors, la lente agonie idéologique et militante de ces associations. Plus ou moins longue, plus ou moins marquée, le résultat est le même : elle n'ont pas réussi à remplir leur mission. Tout le déversoir de "haine des autres" depuis 5 ans, 10 ans, et plus, il n'a pas été enrayé ni même freiné. Pourtant, le coeur de cible de ces organisations c'est la jeunesse, la jeunesse métissée. La jeunesse qui doit porter ces idéaux du vivre-ensemble (ça aussi, j'y reviendrai). Mais ça marche pas. Y'a de moins en moins de jeunes pour se jeter corps et âmes dans le militantisme altruiste.

 

Pourquoi du pourquoi? La preuve par l'exemple.

Paske. Paske quand on est une association, remettre en question son mode de fonctionnement et sa vision de la société c'est dur, violent parfois. Donc on préfère continuer comme on a toujours fait. Même si ça va droit dans le mur. J'vais pas citer d'organisation précisément alors je vais prendre un exemple anonyme... On va dire que je l'appelle X. Comme ça personne ne se sentira visé (ou pas).

karl-marx.jpg

 

Cette association X est basé sur une lecture simple. On pourrait dire marxiste. Laquelle? (attention, vulgarisation, Karl et compagnie vont se retourner dans leurs tombes). L'antiracisme c'est une lutte transversale. Pour rendre la lutte des classes possible, il faut supprimer les discriminations et le racisme qui montent les prolétaires les uns contre les autres. Une fois que la classe ouvrière sera unifiée, elle pourra se battre victorieusement contre ceux qui l'exploitent. C'est avec des prolétaires traités à égalité que la lutte pourra se faire. Tout le monde me suit? Bien. C'est beau. J'y crois. Mais c'est complètement à la masse aujourd'hui. 

Les jeunes, qui portent (doivent porter) ce discours, sont aujourd'hui totalement imperméables aux idéologies marquées du 19è et 20è siècle (si vous voulez je ferai un autre post là-dessus, mais on verra). Globalement, les jeunes ne s'engagent plus pour des grandes causes belles et rebelles sans visée concrète. Sans résultat visible. Du coup, comme cette association X a gardé son logiciel (le fond) et sa façon de faire (la forme) elle ne parle plus à personne. Elle se vide, elle est en échec. Et un échec sur le vivre-ensemble a des conséquences lourdes. D'abord au niveau politique mais aussi au niveau interne de la lutte antiraciste.

 

De l'égalité à la diversité

Dans la lutte antiraciste, il reste peu de gens mais en plus, personne n'est d'accord! Et cet échec de l'association X amène à laisser la place à une vision particulière de l'antiracisme. Une vision à l'opposé de l'égalité et de l'universalisme, celle de la diversité. 

Voilà le combat à mener dans les prochains mois et prochaines années.


A suivre...

 

JC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Paske 14/05/2012 09:55


Oai je pense que le logiciel lutte des classes n'est pas clair et que du coup on est dans un entre-deux ou le fond et la forme ne sont pas en cohérence ensemble ni avec le contexte actuel. Le
prochain post c'est sur les partis de gauche. On me dit dans l'oreillette que ça va saigner...

ad 13/05/2012 23:52


ou alors, si je suis bien là où tu veux en venir, l'association "X" n'a justement pas assez intégré la lutte des classes à sa pratique antiraciste pour être efficace. en tout cas ton angle
d'attaque est intéressant, j'attends la suite pour ajouter mon grain de sel....