Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 13:46

3 mois. 3 longs mois. Sans écrire. C'est un peu partir pour mieux revenir finalement.
Si vous vous souvenez bien (et que vous êtes un lecteur assidu du blog), avant l'été, j'ai commencé une sorte de chronique sur l'antiracisme. Ici et ici. J'en ai évidemment pris plein la gueule de la part de membres éminents de SOS Racisme. Et... j'crois que j'ai aimé. Mais avec le changement à la tête de l'association, on peut espérer un éclaircissement de la ligne. Alors passons à autre chose, là aussi y'a à dire. Là aussi j'vais m'en prendre plein la gueule. Je sais, ceux qui vont lire ces lignes et qui vont le prendre pour eux et vont être énervés (y'en aura certainement), vont me traiter de raciste et machiste... comme pour cet article-là. Bref, aujourd'hui je vais vous parler de diversité et de Rokhaya Diallo.

Revendications noires
1288150797J'ai déjà expliqué ici pourquoi le marxisme est le fondement de l'antiracisme. Et donc pourquoi l'antiracisme est un fondement pour la gauche aussi.
Mais Rokhaya Diallo ne voit pas l'antiracisme comme un universalisme. Non. Elle préfère parler "Diversité". Mot magique. Qu'est-ce que ça peut bien être la diversité? Tout simple. Un copier-coller de c'qu'on voit aux États-Unis. Les minorités ethniques aux USA ont été (sont encore) discriminées donc on fait de la "contre discrimination", de la "discrimination positive". De la diversité. Pas assez de noirs (ça marche aussi avec les hispaniques, les asiatiques...) dans les universités (ou n'importe où, entreprises, administration...)? Pas de problème on met un quota de... on va dire 12% de noirs dans la fac et comme ça, ce sera divers. Voilà la diversité. Franchement, quand on y pense pas, quand on réfléchit pas trop au sujet (ou quand on réfléchit pas du tout), on peut se dire que c'est sexy. Au moins, les noirs vont à la fac.
Problème: les 12% vont y aller. Mais heum, les autres? Les 88% restant, hop, on s'en fout! Et quels sont les noirs qui vont pouvoir aller à la fac? Évidemment, pas les plus pauvres. Les plus riches, ceux qui ont du réseau (pas téléphonique...) et de l'argent. Les bourgeois, la classe dominante quoi (#JoueLaCommeMarx). Et là on se dit que si comme Diallo on est noir et qu'on défend ça, c'est qu'on fait pas parti des plus pauvres...

Télé noire
La diversité, en fait, c'est la mise en application des volontés communautaristes. Donc quand on fait partie d'une "minorité" et qu'on est pour les quotas et la diversité, soit c'est parce qu'on est du bon côté du couteau, soit on va se faire avoir, soit les deux. Prenons un autre exemple avec celle qui est maintenant notre amie Noire. Une nouvelle chaîne sur la tnt va être lancée: "TVous, la télédiversité". Diallo va être présentatrice sur cette future chaîne. D'abord, si elle y est c'est avant tout parce qu'elle est noire. Et en croyant militer pour ses compatriotes bronzés, qu'est-ce qu'elle va faire? Être la bonne conscience de ceux qui discriminent et pourront discriminer encore et encore. Bah oui, une chaîne spéciale pour les noirs. Comme ça pas besoin d'en mettre sur les autres. Au pire un ou deux mais bon, les noirs, avant ils avaient leurs chaînes d'esclaves maintenant ils ont leur chaîne de télé alors pas besoin d'en demander plus! Résultat totalement contre-productif et qui va dans le sens des communautaristes : quand on est noir, on a une spécificité et donc il nous faut des programmes spéciaux. Bon chez moi quand on est noir, d'abord on est Français. Et un programme qui intéresse un noir intéresse un blanc et inversement. Toussaint Louverture, Martin Luther King, Nelson Mandela... c'est pas l'histoire des noirs, c'est l'histoire des Hommes.799px-Tvous.png

Combat universel
Malheureusement, c'est plus facile de donner une carotte à une "communauté" que de lutter contre la discrimination et contre la domination des blancs-bourgeois (et donc de la reproduction sociale). Avec la diversité, on pourra donc passer de la domination blanc-bourgeoise (due à l'histoire de notre pays) à une domination blanc-noir-bourgeoise. Quel progrès!
Là est notre défi. La diversité contre l'égalité. Le communautarisme contre la communauté nationale. Rokhaya Diallo a choisi. Son modèle de société, c'est pas le mien alors...Alors à nous de convaincre de la force de l'égalité. A nous de LA convaincre (peut-être) qu'elle se trompe. Et pour ça, il faudra débattre et discuter. Toujours. Sans relâche. Sereinement. Et avec respect.

 

JC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Didool 09/09/2012 12:00


Salut,


Je te disais attendre tes papiers, heureux de ton retour!


Pour Rokhaya Diallo et la diversité, je t'invite à regarder cette vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xs16cs_rokhaya-diallo-tisse-metisse_news?search_algo=2


Lorsque je la vois, l'entends et la lis un peu, je ne peux m'empêcher de dire que cette femme a raison sur le fond. Ce qu'elle pointe comme tares de la société française aujourd'hui sont réelles.
Les solutions qu'elle proposent semblent peut-être plus discutables. Tu dis dans tes articles précédents que le discours porté par SOS racisme ne parle plus chez les jeunes. Proposer d'autres
solutions qui pourraient mener à une égalité de traitement entre personnes d'origines différentes n'est pas possible? Si tu regardes cette vidéo, tu comprendras qu'elle ne prône pas la diversité,
mais exactement la même chose que toi. De son côte comme du tien, personne ne veut du communautarisme. Mais face à l'inertie du pouvoir à faire bouger les choses ainsi que le blocage idéologique
de certaines assoces, que faire pour bouger les lignes? C'est solution de "télé diversité" (j'en avais jamais entendu parler, je me renseignerais pour savoir ce qu'il en est vraiment), peut
sembler une mauvaise idée au départ, mais que faire quand plus aucune solution valable n'est proposée?


Je me fais l'avocat du diable sur ce coup, mais je ne cache pas une certaine lassitude devant la façon dont on la stigmatise sans vouloir comprendre ce qu'elle raconte. Et cela peut te sembler
surprenant mais je n'ai pas de position figée sur ce coup. Si on me fait mieux comprendre que les positions qu'elle prône sont moins bien que d'autres et pourquoi, je te rejoindrais sans
problème.


Bon courage :)


 

Paske 13/09/2012 14:08



Je comprends tout à fait qu'on ai pas forcement de solution fixe sur ces sujets. C'est compliqué et ça touche au coeur du quotidien de plein de gens. Sur le constat, évidemment que je partage
celui de Rokhaya Diallo. C'est sur les solution où on n'est pas d'accord car on n'a pas la meme grille d'analyse. Je pense quand même qu'elle est pour une forme de diversité, mais c'est difficile
d'expliquer ça par un petit texte sur un blog etc.. Mais c'est pour ça que le débat est vraiment nécessaire là-dessus. Parce qu'il faut réinventer et trouver des nouvelles solutions pour lutter
contre le racisme et la discrimination.


En tous cas, d'autres articles sont à venir sur le sujet. :)


A bientôt.