Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 14:51

J'en ai déjà parlé, C'est normalement demain que François Hollande dévoile son équipe de campagne. Comme je le disais, une équipe de campagne doit être tournée vers les citoyens. Vers les ''gens''. Et pas se replier sur une organisation.

Donc, il faut s'ouvrir sur la société. Syndicats, associations, collectifs, les ''regroupements citoyens'' sont beaucoup à vouloir la défaite de la droite. Du coup, c'est aussi par eux que passera la victoire de la gauche.

 

Accord

Vouloir faire gagner la gauche ça veut pas dire être d'accord sur tout et suivre un candidat comme le messie. En plus, les associations et syndicats plutôt à gauche sont formés par des gens du PS, du PdG, d'EELV, même du NPA (si si y'en a encore) tout ça en même temps... Alors il faut pas chercher à soutenir un candidat avant le premier tour. Ces associations, indispensables pour la politique et pour la gauche, doivent donc être là pour apporter des idées. Réfléchir. Faire remonter le bouillonnement populaire. Confronter les envies. Pousser les candidats, plus loin. Défendre des opinions peu écoutées... Oui, c'est aussi ça la démocratie participative (Pas pour rien que Ségolène Royal disait ''mon équipe de campagne c'est vous !'').

 

Force

Cette mobilisation populaire doit pas être là pour casser les candidats. Pour dire ''Il (elle) est nul, ne comprend rien à rien.'' ''Il est pas d'accord avec nous c'est qu'un con !'' Non. La mobilisation doit être absolument positive. La discussion et le débat doivent amener encore plus de citoyens à participer à la campagne présidentielle. Elle doit donner l'envie de l'engagement. Et, dans la dernière ligne droite, Toutes ces associations, tous ces syndicats, sans exception, doivent s'unir pour un seul et même but. Battre Sarkozy, faire gagner la gauche. Retrouver le chemin des conquêtes sociales, du mieux-vivre, ensemble.

 

logo.png

Initiatives

Parmi les citoyens (trop) peu écoutés, très peu évoqués pendant la primaire, on trouve -encore- les (jeunes de) banlieues. C'est vrai y'a peu de politiques qui parlent de ça. Aujourd'hui je suis provincial, mais j'ai été banlieusard pendant 24ans et on a jamais (rarement) parlé de moi ni parlé à moi. Pendant les débats, à part Valls et Royal, c'était service minimum...

Pour éviter ça, il y a une association qui taffe. Qui se bouge pour faire monter un élan, une dynamique pour tous les habitants des banlieues qui ont des problèmes bien précis : logement, transport, discrimination, violence... C'est la Fédération Nationale des Maisons des Potes. Bon le nom est un peu long, c'est vrai ! Mais après avoir fait un tour de France, les bénévoles ont fait 10 propositions. Simples, claires, efficaces. Et tout ce travail, c'est pas dans le vent.

 

Rencontres

Le 3 décembre prochain, les principaux candidats (déclarés) seront viendront pour répondre à ces propositions. C'est rare, presque même impossible, de pouvoir poser des questions aux candidats à la présidentielle, tous réunis au même endroit en même temps. Et tout ça pour parler banlieue. Alors voilà c'est l'instant pub citoyenne. Vous pouvez signer la pétition. Et, surtout, vous inscrire pour le 3 décembre.

 

Parce que les initiatives populaires, citoyennes, ça manque, quand y'en à, faut pas les rater. Surtout si elles sont de qualité !

 

JC

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires