Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:22

Comme dirait Zaho, c'est chelou... Oui c'est chelou que j'écrive ça. Moi-même bon heu, j'en reviens pas. J'avais écrit sur le manque d'ouverture du MJS il y a quelques semaines et paf. Retour de bâton, le MJS s'est ouvert! 

 

Un congrès c'est pas sexy

Normalement, un congrès, de n'importe quelle organisation, c'est pas ce qu'y a de plus excitant. Des votes, des contributions, des gens qui viennent parler à la tribune chacun leur tour, souvent pour dire redire et re-redire ce que les autres on dit avant. Bref, de quoi digérer le repas du midi tranquile. Alors vous allez me dire "c'est pas vrai"! ça parle orientation politique, y'a l'élection du nouveau président et tout. Mouais, bon... Faut quand même dire que le congrès est déjà fini avant d'avoir commencé, le futur président à déjà son discours, son équipe, son projet... Donc finalement, venir à un congrès c'est comme connaitre la fin d'un film chiant avant de rentrer dans la salle de cinéma.  

 

                                                           hollande-strasbourg-jeunesse-mjs-congres-festival-du-change.jpg

 

Tout compris?

Mais voilà, le MJS a pas fait comme d'habitude. On a eu le droit au festival du changement. Tout un après-midi ouvert sur le reste du monde! Ils ont invité des personnalités intéressantes, différentes et (a peu près) représentatives de l'ensemble de la jeunesse et de leurs préoccupations : Racisme, luttes sociales, démocratie... 

Donc on a eu droit à Sihem Souid auteur de Omerta dans la police. Un sujet sensible chez les jeunes qui subissent la discrimination. L'actualité politique internationale était représentée par une jeune membre du parti tunisien Ettakatol et le président du MJS norvégien. La culture jeune c'était pour le rappeur Axiom, même si Youssoupha ou même Mokobé (qui soutiennent Hollande depuis le début) sont plus connus, ils ne sont pas lillois... Et puis il y avait l'autre versant de la politique. La politique en dehors des partis politiques. L'Unef et SOS Racisme. J'en ai déjà parlé et je reviendrai dessus encore mais, enfin, les mouvements de jeunesse ont choisi leur camps, pas par défaut mais par adhésion. 

Tout ça s'est fini par un discours de Hollande. Fidèle à lui-même c'est à dire très bon. Sur le fond et sur la forme.

 

 

thierry-marchal-beck-nouveau-president-du-mouvement-des-jeu.jpgPresque!

J'ai dit le MJS à presque tout compris. Pourquoi?

D'abord le nouveau président des jeunes socialiste n'as rien compris. Qu'est-ce que c'est que ce t-shirt?! On peut être jeune en étant bien habillé aussi...

Et puis, et surtout, l'animateur! Yassine Bellatar. Aïe, aïe, aïe! Déjà il est nul. Il sait pas pourquoi il se déplace, il sait pas où il regarde, il sait pas à qui il doit parler, il sait pas faire le show... Patrick Sébastien aurait 1000 fois plus chauffé la salle! Mais c'est pas tout. Ce mec est un condensé de conneries. Deux exemples de 2007 me reviennent, entendus sur Génération 88.2. D'abord, il recevait le président de SOS Racisme qui voulait parler du génocide au Darfour (400 000 morts à ce moment-là) et apparemment ce que disait Pascal Sevran ("Darfour français" selon Bellatar) sur la bite des noirs était plus important. Et puis après les présidentielles françaises, il avait dit "Ségolène Royal est plus à droite que Barack Obama"... faut quand même être sacrément con pour dire ça. Voilà. S'il fallait un animateur jeune et arabe, le MJS aurai pu en choisir un bon et un drôle...

 

Désolé, j'avais du mal à finir sur du positif en parlant du MJS. Mais finalement, bravo pour cet évènement intéressant ur le fond et sur la forme. J'espère que ça donnera une dynamique pour la campagne présidentielle et que le MJS sera un des moteurs de l'engagment des jeunes pour 2012.

 

JC

Partager cet article

Repost 0

commentaires