Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 14:41

Depuis quelques jours, c'est la course. Pour la dernière ligne droite, il faut tout tenter.

Alors c'est le dernier moment où on affiche des soutiens politiques ou ''société civile''. Les nouveaux où bien ceux qui sont passés inaperçus.

Un duel Aubry, Hollande se joue la-dessus aussi.

 

686804-sandrine-bonnaire-et-martine-aubry-lors-156x133-3

Des soutiens à la pelle

Niveau société civile d'abord. Depuis l'organisation de l'équipe de campagne de Martine Aubry, on sait qu'elle est soutenue par Sandrine Bonnaire et Yohann Diniz et maintenant Nadal (pas Rafa!). Hollande a eu le soutien de Michel Piccoli, Benjamin Biolay ou bien Denis Podalydès y'a quelques jours. Alors qu'on avait pu entendre certains socialistes en 2007 critiquer Royal pour son rapprochement avec les ''people'', une fois de plus, elle a finit par faire école...

Niveau politique, c'est plus marrant. C'est là où on voit soit de l'aigreur, soit de la jalousie, en tout cas de la mauvaise fois! Martine Aubry reçoit le soutien de Stéphane Hessel, star des indignés et Hollande ceux de Jean-Pierre Jouyet, Jacques Attali ou bien Jack Lang. Pain béni pour les partisans de Martine Aubry. ''Nous c'est la gauche, la vraie, et Hollande c'est les sarkozystes, la droite''. Bah oui, Sarkozy un jour, Sarkozy toujours. Peu importe le 30 années de gauche avant. Faut pas s'attarder la-dessus sinon c'est trop compliqué. Pas assez binaire.

 

Raisonnement un peu court

Intellectuellement, c'est pas très honnête de leur part. Pourquoi? Parce que Hollande a été 1er secrétaire pendant 11ans et il est au PS depuis... avant même que je sois né. Alors l'associer à la droite de Sarkozy ça sonne comme une charge désespérée. Et puis c'est quand même lui qui a su éviter l'éclatement du PS en 2002 et 2005 par exemple où la ''gauche du PS'' avait des rêve de parti indépendant. Jean-Luc Mélenchon, dans cette ''gauche du PS'' n'est parti qu'en 2008 lors du congrès de Reims alors que ses compagnons de route, de motion, Benoît Hamon et Laurent Fabius, eux, n'ont pas su le retenir... bip2323 300x235

Ces mêmes partisans de Martine Aubry oublient aussi de parler du soutien de Robert Hue à François Hollande. Pourtant, il me semble qu'un communiste est plus à gauche qu'un socialiste...

Mais tout ça ça compte pas, la gauche du PS, c'est Benoît Hamon et donc Martine Aubry, un point c'est tout. Fin de la discussion. Le ''plus-à-gauche-que-moi-y'a-pas'' a encore de beaux jours devant lui.

 

Rassembler

Au final, c'est là où Martine Aubry et ses amis se trompent.

Par exemple,perso, moi non plus j'aime pas trop Jack Lang. Moi aussi, je trouve qu'il est opportuniste. Mais deux choses.

1- S'il est opportuniste, c'est qu'il va avec les vainqueurs (cogitum...).

2- Plus y'a des gens qui soutiennent un candidat, plus un candidat a des soutiens. Même chose que plus y'a de gens qui votent pour un candidat, plus le candidat a des voix... Un soutien ça se refuse pas. Dans la limite de la République bien sûr.

 

Et puis en même temps, pour être élu, vaut mieux rassembler la gauche et au centre plutôt que de ne rassembler personne. Enfin j'dis ça j'dis rien!

C'est là où la force de François Hollande se révèle.

De l'Homme du consensus mou, il est passé à celui du rassemblement large. Une leçon.

 

JC

Partager cet article

Repost 0

commentaires