Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 00:06

Cette semaine, on a eu le droit à l'intervention de Sarkozy... Bon bah, mensonges, contre-vérités, mauvaise foi... Rien de neuf.

Par contre y'a eu une info qui m'a vraiment scotché. La condamnation du rappeur Yousoupha pour ses propos sur Eric Zemmour. Enfin propos, pas vraiment, plutôt paroles. Paroles de chanson.


 

eric_zemmour_portrait_reference.jpgQui prétend faire du rap sans prendre position

 Mais qu'est-ce qu'il a bien pu dire ce rappeur de Cergy ? Ca devait être grave quand même. On porte plainte pour une menace de mort, pour des paroles racistes, antisémites, homophobes dans les chansons. Ah. Bah nan.

Dans sa chanson ''A force de le dire'', le fils d'un ''lyriciste bantu'' chante ''J'mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d'Eric Zemmour !'' Pour l'auteur, c'est une réponse aux propos du journaliste qui sort clichés sur clichés et mépris sur les banlieues, les jeunes et le rap, ''une sous-culture''. Argument classiquechez les conservateurs. Youssoupha donne son avis. Dit ce qu'il pense. Prends position contre un de ceux qui tue la banlieue dans toutes ses interventions.

Et le tribunal a dit : "Une portée outrageante et méprisante en ce qu'il s'insère en point d'orgue d'une menace implicite ou d'un appel à faire taire un individu, au surplus nommément désigné, ce qui est précisément contraire aux fondements de la liberté d'expression dans une démocratie."


 

Menace de mort

Une menace implicite... Oui on pourrait dire que Youssoupha veut payer les gens pour tuer Eric Zemmour... En écoutant même un peu, même comme ça en passant vite fait devant une radio, on se rend vite compte que dans ses textes, Youssoupha appelle à tout sauf à la violence.

Patrice Leconte l'avait peut-être entendu et lui avait fait ''fermer sa gueule''...

 Bon moi, j'suis pas forcement d'accord, je pense pas qu'il faille qu'il ferme sa gueule ce Zemmour. Parce que quand même le plus souvent il dit n'importe quoi. Et il faut lui répondre politiquement, avec des arguments. Le démonter petit à petit, un peu comme faudrait le faire avec Marine Le Pen.

post-3283-1188981658.jpg

 

Le rap est un art

Au delà des propos de Youssoupha, faut quand même rappeler que c'est une chanson et le jugement demande de retirer la phrase de tous les supports. Donc, on enlève des paroles d'une chanson, on enlève un petit morceau d'art dans un art... Belle célébration des 30 ans de la mort de Georges Brassens qui doit se retourner dans tombe.

Peut-être que le juge s'est dit, ''Cette phrase c'est une phrase au milieu d'autres phrases. Le rap c'est que des phrases à la suite, une phrase de plus, une phrase de moins, peu importe.''

Je rappelle quand même que le rap c'est un style musical. C'est des phrases oui, mais c'est de la musique aussi (surtout chez Yousoupha). Et dans le rap, les phrases c'est de la musique, le rythme, les mots, le flow, la précision des sons. Tout ça, ça fait le rap. Et enlever une phrase dans une chanson, c'est dénaturer la chanson. C'est casser une œuvre, briser un poème.

 

Scénario déjà vu

Pour d'autres propos, c'était déjà arrivé avec le groupe Sniper, malheureusement, ça continuera probablement, malheureusement, tout ça n'est qu'un éternel recommencement.

 

 

Heureusement, tout n'est pas fini.

 

JC

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires