Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 18:06

Au début de cette semaine, sur France 2, le candidat, mon candidat, François Hollande a promis qu'il baissera les salaires du président et des ministres de 30% s'il est élu.

Alors qu'on soit bien clair, ça ne change rien au fait que Hollande est pour moi le meilleur. Mais quand même, je trouve que c'est une sacrée connerie ! C'est pas corporate mais c'est vrai.

 

Patron

sarkozy-en-lunettes-noires.1244345551.jpg

Pas mal des gens de gauche disent ''C'est bien, voilà, il va contre Sarkozy qui s'est augmenté de 170%. Ce sera pas un président bling bling''.

Bon. Je trouvais ça dingue que l'actuel président s'augmente. Mais bon, en même temps, il gagne moins de 20 000€ par mois. C'est clair c'est énorme pour la plupart d'entre nous. Je gagne pas ça en un an. Et je suis pas le seul !

On a grosso-modo 5 millions de fonctionnaires en France. Donc pour faire court Sarko est le patron de 5 millions de personnes. Mais un PDG de grande entreprise peut gagner 100 fois plus en gérant 10 fois moins de salariés. 20 000€ c'est pas si cher. Et il représente la France, et c'est le personnage le plus important de l'Etat etc etc. J'vais pas écrire ici tout ce que fait un président mais bon, 20 000€, c'est pas du vol. Tout travail mérite salaire, surtout ce travail là !

Faut faire gaffe, la droite utilise les mêmes arguments avec les fonctionnaires : ''C'est vos impôts qui les payent, vous avez vu combien ça vous coûte ? C'est beaucoup trop ! C'est des privilégiés entretenus par vos impôts !''

 

Haine

J'ai un peu l'impression que ceux qui sont contents c'est ceux qui haissent Sarko. Mais on parle pas du salaire de Sarkozy. On parle du salaire du Président. Qu'est-ce que ça peut leur foutre qu'il baisse son salaire ? C'est de la jalousie parce qu'il gagne plus? C'est quoi qui change ? C'est pour que l'Etat dépense moins ?

 

Economie

J'ai pas fait le calcul précis. Mais y'a pas 500 ministres en France. Si chacun a son salaire qui baisse, combien ça fait d'économie ? On va dire 3000 euros par personne. 20 ministres. Sur 5 ans. Allé emballé c'est pesé. J'vous fais le tout pour 3,5 millions pour un mandat ma bonne dame. On est loin des milliards et des milliards qu'il nous faut pour rétablir les comptes.

 

1600694 3 4363 francois-hollande-du-france-2-lundi-7-novembExemple

Je crois que tout le monde sera d'accord, le président doit être exemplaire, les ministres aussi. Surtout dans l'ambiance actuelle des affaires etc etc.

Bon alors petite réflexion.

Si le président est un exemple, on doit suivre son exemple. S'il baisse son salaire bah... on pourra pas gueuler quand les nôtres baisseront. Bah oui ! tu te vois aller gueuler dans la rue ''AUGMENTEZ NOS SALAIRES !''. Et Hollande qui te répond le soir au 20h ''Bah vous êtes bien gentils mais moi j'ai baissé mon salaire de 30% alors ta gueule !'' Evidemment et heureusement qu'il répondra pas ça ! Mais quand même ça met dans la tête de tout le monde, inconsciemment, que l'augmentation des salaires, faut oublier !

 

Réponse

Bref, cette annonce ça va en faire kiffer certains, ceux qui disent ''Ils s'engraissent sur notre dos, tous des pourris qui gagnent trop pour rien foutre !''

Mais en vrai. Pour répondre à ce genre de phrase, qui revient (trop) souvent, faut pas baisser son salaire, faut que les citoyens gagnent plus.

La course au nivellement par le bas, faut oublier ça !

 

JC

Repost 0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 21:55

affiche3.jpg

 

Affiche à faire tourner! N'hésitez pas !!!

 

JC

Repost 0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 12:18

AfficheMAsepia.jpg

 

JC

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 22:09

affiche1

 

 

La plus sérieuse, utilisable pour tout le monde. N'hésitez pas!affiche2.jpg

 

JC

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 12:34

martine-aubry-telechargement-300x222

Mauvaise foi

Martine Aubry répète sans arrêt dans ses meeting qu'elle veut changer le système. Et Hollande non. Après le débat de mercredi, on sait que leurs différences sont minimes. Faut pas jouer les révolutionnaire quand on l'est pas. Mauvaise foi

 

Merde

Le score de Ségolène Royal m'a fait mal. Presque physiquement. Elle est la candidate de ma première élection présidentielle. Elle m'a fait croire à la victoire de la gauche en 2007 après un 21 avril où j'avais 17ans... Frustration qui guide encore mon engagement politique. Merde

 

Mauvaise foi

Le score de Martine Aubry. Ils ont gagné. Voilà ce qu'on pouvait comprendre. Alors que la 1ère secrétaire a fait à peine plus de 30%, elle se réclamait limite de la victoire. Etrange. Méthode Coué? Envie d'y croire? Désespérance? Mauvaise foi

 

Merde

"Gauche molle" : argument idiot et faussement radical quand on est Martine Aubry (ici et ici). Argument méprisant envers son adversaire. Argument qui aidera la droite pour la présidentielle. Merde.

 

Mauvaise foi

L'écart se resserre dans les sondages. Les aubryistes se mettent soudainement à les aimer. Mauvaise foi

 

Merde

Insulte de ceux qui choisissent leurs camps : Valls d'abord, Baylet ne compte pas pour les soutiens d'Aubry, puis Royal qui était si intéressante dimanche soir et devient une vendue. Même chose aujourd'hui pour Montebourg qui devient un traitre. Insulte de ceux qui sont dans le même parti et qui doivent participer à la victoire de la gauche en 2012. Merde.

 

martine-aubry-candidate-pour-2012Mauvaise foi

Voilà que Martine Aubry dit que Hollande est le candidat du système... Moi perso ça me pose pas de problème, c'est pas une mauvaise chose en soi. Mais bon, Aubry est à la tête du parti, elle est soutenue par BHL (merde), Fabius, Delanoë, Huchon, Hidalgo... C'est pas l'anti-système, soyons sérieux les amis! Mauvaise foi

 

Merde

Candidat du système, c'est aussi les mots de Marine Le Pen. Merde

 

Mauvaise foi

Les partisans d'Aubry croient qu'Arnaud Montebourg soutien Hollande pour un poste dans le prochain gouvernement. C'est donc qu'ils pensent aussi que c'est Hollande qui gagnera dimanche soir. Mauvaise foi

 

J'aurai aimé que cette dernière semaine soit sur le fond mais Aubry en a décidé autrement.

J'aurai aimé que cette dernière semaine soit tendu mais pas insultante mais Aubry en a décidé autrement.

J'aurai aimé que cette dernière semaine soit une bataille digne et grande mais Aubry en a décidé autrement.

J'aurai aimé que cette dernière semaine soit des coups contre la droite mais Aubry en a décidé autrement.

J'aurai aimé écrire un article sur les différences entre Martine Aubry et François Hollande mais Aubry en a décidé autrement.

 

1535880_3_e2af_francois-hollande-president-ps-du-conseil.jpg

J'espère que les soutien d'Aubry se rassemblont derrière notre candidat et qu'ils ne feront pas de leur non-soutien (à Royal en 2007) une spécialité.

 

Alors une seule chose, ne la laissons plus décider! Rendez-vous dimanche pour voter pour le rassemblement et la victoire de la gauche en 2012. Avec Baylet, Valls, Royal et Montebourg, dimanche, on vote tous ensemble François Hollande!

 

JC

 

 

 

Repost 0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 14:05

Voici le second tour. Une bataille tendue s'annonce. 8 points séparent les deux premiers candidats. Un troisième ''fera l'élection''. Montebourg. Avec 17%, il représenterai la gauche du PS.

Depuis quelques semaines, on assiste de la part des partisans de Martine Aubry à une course de ''c'est-moi-le-plus-à-gauche''. Puisque, apparemment, elle est naturellement proche d'Arnaud Montebourg, voyons quelques points qui font que Martine est plus de gauche que François Hollande.

 

''CON'' de gauche

martine-aubry-candidate-socialiste-election-presidentielle-.jpg

D'abord, je voudrais dire que cette grille de ''plus à gauche'' a pas de sens. C'est pas parce qu'on est pour un SMIC à

1500€ qu'on est plus à gauche que celui qui le veut à 1400€. Ce n'est pas parce qu'on veut rétablir les comptes publiques qu'on est plus à droite que celui qui dit ''on verra plus tard''. D'ailleurs si y'a un truc qu'on peut pas retirer au gouvernement Jospin, c'est le redressement de la France à ce niveau là. Donc je trouve ça con quand j'entends ''Hollande est pour la rigueur, il est comme la droite''. Mais admettons qu'on regarde les chose comme ça. Voyons comment se comportent les deux forces restantes.

 

''NON'' de gauche

Alors certains vont dire que Benoît Hamon a voté non au referendum de 2005 (si on accepte que le referendum soit le curseur divin de la gauche). Il soutient Martine Aubry, donc Aubry est plus à gauche. Je rappelle que Manuel Valls était aussi contre le traité constitutionnel. Mais, c'est vrai, on le sait moins, on l'a un peu oublié. Normal vu que Valls, lui, a respecté le vote de son parti et n'a pas continuer la campagne pour non... (Faire perdre son parti est-il de gauche? Je parle ici de 2005 hein, pas de 2007 bien sur!)

 

''DSK'' de gauche

Je ne vais pas revenir sur le fait qu'Aubry soit un second choix après les déboires de DSK. Mais quand même. Elle était prête à ne pas se présenter pour laisser DSK (qui a voté pour elle). Politiquement je n'ai rien contre DSK mais c'est pas le plus marxiste du PS.

 

''DELORS'' de gauche

Martine Aubry et François Hollande sont deux enfant du delorisme (une plus que l'autre c'est sûr). Donc les divergence sont fines entre les deux niveau Europe et vision du monde. Et Jacques Delors soutient sa fille. Encore un soutien qui penche à la droite du PS. Et farouchement pour la mondialisation.

 

Francois-Hollande_pics_390.jpg

''MOU'' de gauche

C'est l'angle d'attaque des partisans de Martine Aubry : Hollande est mou. C'est la gauche molle. Normal, c'est l'homme de la synthèse. La synthèse ça veut dire pas de choix tranché. Pas de ligne politique. En 2008, Aubry a pris le parti socialiste en faisant une alliance entre Hamon-Mélenchon-Fabius et les Strauss-khaniens. Si ça c'est pas de la synthèse à s'en écarteler les bras, je sais pas ce que c'est...

 

''MODEM'' de gauche

François Hollande, en Corrèze préside avec une majorité de gauche. Martine Aubry elle, dirige la mairie de Lille avec le MoDem depuis 2008. Tant mieux, si c'était nécessaire, je suis ravi qu'on puisse garder une mairie de cette manière. J'aime cette idée de ''coalition arc-en-ciel''. La synthèse a de beaux jours devant elle. Mais bon, le MoDem est pas vraiment un modèle Mélenchonniste.

 

Voilà, après ça, moi j'me dis que si les arguments sont ''je suis plus à gauche que toi'', les primaires auront perdu de leur intérêt. Voyons plutôt ce que chacun des candidats dira pour organiser le rassemblement le plus large possible dimanche pour une victoire de la gauche écrasante en 2012.

 

MAJ : Petit Bonus - préface du blairisme (merci à Eric Benzekri)

AbZ-7FHCQAE_PV3.jpg

 

JC

Repost 0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 14:41

Depuis quelques jours, c'est la course. Pour la dernière ligne droite, il faut tout tenter.

Alors c'est le dernier moment où on affiche des soutiens politiques ou ''société civile''. Les nouveaux où bien ceux qui sont passés inaperçus.

Un duel Aubry, Hollande se joue la-dessus aussi.

 

686804-sandrine-bonnaire-et-martine-aubry-lors-156x133-3

Des soutiens à la pelle

Niveau société civile d'abord. Depuis l'organisation de l'équipe de campagne de Martine Aubry, on sait qu'elle est soutenue par Sandrine Bonnaire et Yohann Diniz et maintenant Nadal (pas Rafa!). Hollande a eu le soutien de Michel Piccoli, Benjamin Biolay ou bien Denis Podalydès y'a quelques jours. Alors qu'on avait pu entendre certains socialistes en 2007 critiquer Royal pour son rapprochement avec les ''people'', une fois de plus, elle a finit par faire école...

Niveau politique, c'est plus marrant. C'est là où on voit soit de l'aigreur, soit de la jalousie, en tout cas de la mauvaise fois! Martine Aubry reçoit le soutien de Stéphane Hessel, star des indignés et Hollande ceux de Jean-Pierre Jouyet, Jacques Attali ou bien Jack Lang. Pain béni pour les partisans de Martine Aubry. ''Nous c'est la gauche, la vraie, et Hollande c'est les sarkozystes, la droite''. Bah oui, Sarkozy un jour, Sarkozy toujours. Peu importe le 30 années de gauche avant. Faut pas s'attarder la-dessus sinon c'est trop compliqué. Pas assez binaire.

 

Raisonnement un peu court

Intellectuellement, c'est pas très honnête de leur part. Pourquoi? Parce que Hollande a été 1er secrétaire pendant 11ans et il est au PS depuis... avant même que je sois né. Alors l'associer à la droite de Sarkozy ça sonne comme une charge désespérée. Et puis c'est quand même lui qui a su éviter l'éclatement du PS en 2002 et 2005 par exemple où la ''gauche du PS'' avait des rêve de parti indépendant. Jean-Luc Mélenchon, dans cette ''gauche du PS'' n'est parti qu'en 2008 lors du congrès de Reims alors que ses compagnons de route, de motion, Benoît Hamon et Laurent Fabius, eux, n'ont pas su le retenir... bip2323 300x235

Ces mêmes partisans de Martine Aubry oublient aussi de parler du soutien de Robert Hue à François Hollande. Pourtant, il me semble qu'un communiste est plus à gauche qu'un socialiste...

Mais tout ça ça compte pas, la gauche du PS, c'est Benoît Hamon et donc Martine Aubry, un point c'est tout. Fin de la discussion. Le ''plus-à-gauche-que-moi-y'a-pas'' a encore de beaux jours devant lui.

 

Rassembler

Au final, c'est là où Martine Aubry et ses amis se trompent.

Par exemple,perso, moi non plus j'aime pas trop Jack Lang. Moi aussi, je trouve qu'il est opportuniste. Mais deux choses.

1- S'il est opportuniste, c'est qu'il va avec les vainqueurs (cogitum...).

2- Plus y'a des gens qui soutiennent un candidat, plus un candidat a des soutiens. Même chose que plus y'a de gens qui votent pour un candidat, plus le candidat a des voix... Un soutien ça se refuse pas. Dans la limite de la République bien sûr.

 

Et puis en même temps, pour être élu, vaut mieux rassembler la gauche et au centre plutôt que de ne rassembler personne. Enfin j'dis ça j'dis rien!

C'est là où la force de François Hollande se révèle.

De l'Homme du consensus mou, il est passé à celui du rassemblement large. Une leçon.

 

JC

Repost 0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 14:13

Jeudi dernier, j'étais au meeting de Martine Aubry à Cenon (33). Bon, j'le dis tout de suite je suis resté un peu plus d'une heure, j'ai cru que j'y étais resté 4heures... Je passe les ressemblances de vocabulaire avec Ségolène Royal : Après Delanoë qui dit sur RTL qu'Aubry est ''la présidente des solutions'', j'entends à la tribune ''plus juste la France sera plus forte''... Parfum de 2007.

 

Les mots ont un sensMartine-Aubry.jpg

Globalement dans le discours pendant le meeting, rien de nouveau et rien de transcendant. Je vais pas faire concurrence à Variae mais dans les expressions y'a truc frappant chez Aubry. C'est l'inaction. 2 exemples.

''Je veux vous parler de la France''. Elle nous dit qu'elle veut faire quelque chose au lieu de faire cette chose. Pareil pour son slogan de campagne ''La volonté du changement''. Y'a la volonté du changement mais pas le changement. Pourquoi elle va pas direct à l'objectif : le changement? Y'a toujours une étape avant l'action. Rien n'est clair, franc, efficace. C'est pas bon signe pour le travail à l'Elysée, les communiquants de Martine, va falloir taffer mieux!

 

Entre-soi

19h. Ca va commencer. Coup d'oeil au public. Portrait robt simple: blanc, cinquantenaire, stéréotype du militant socialiste. Les sections ont ramené les militants, elles ont bien fait leur boulot. On est dans un quartier plutôt populaire. Mais pas ou peu de jeunes et encore moins de noirs et d'arabes. Pourtant il suffit de marcher un peu pour les voir en bas des immeubles... Mais re-rentrons, ça va commencer.

Alors comme d'hab, ça commence avec les élus du coin, les stars locales. Auto-promo et auto-congratulation auto-toutcequetuveux. Chacun salue le talent de celui qui a parlé juste avant ou qui parlera juste après. Bref. 

Private jokes et blagues qui font rire les élus et les militants. Pas les autres. Normal, on comprend pas. Du coup, on se demande si on est à notre place. Si on a bien fait de venir. Si on s'est pas trompé d'endroit. A côté de moi, 4 jeunes de 17-18ans qui rigolent des blagues. Mais par rejet. Comme au lycée quand les profs faisaient des blagues qu'ils étaient les seuls à comprendre. Pas drôle. Foutage de gueule de ceux qui parlent sans s'adresser à nous. De ceux qui se font plaisir. A eux.

 

191540 la-premiere-secretaire-du-ps-et-candidate-a-la-prima

Concert politique

Voilà le coeur du problème pour les socialistes et l'ensemble des politiques qui font des meeting. La primaire s'adresse à tous. Même les non-socialistes, les moins de 18ans... Et faut pas l'oublier. Un meeting politique, ça doit être grand-public. C'est le lieu de la phrase choc, du cinglant, de la force du mot. C'est pas le lieu de la raison. C'est celui de la passion. Celui d'une communion entre le public et celui (ou celle) qui est sur scène. Finalement, un meeting c'est comme un concert. Il faut faire kiffer les fans avec ce que tu chantes et convaincre les curieux qui sont venus parce qu'ils connaissent la musique et aiment bien mais bon, sans plus.

19h45. La première partie c'était pour les initiés. Et là, qui Martine va-t-elle parler?

Aux mêmes. Des chiffres. Des blagues de ''sachants''. Discours de première secrétaire d'un parti politique. Pas de candidate à la présidentielle. Même chose sur la forme. 3 drapeaux tenus par des jeunes du MJS qui ont pas assez de force dans les bras pour les lever assez haut. On est loin d'un show à l'américaine. Il faut parler à tout le monde pour tout le monde. Faut être dans son temps : l'immédiat. Coller à l'attente des gens. Leur donner ce qu'ils sont venus chercher: le spectacle.

Alors oai, les vrais, les purs, vont dire ''la politique c'est pas le show, c'est pas être à la mode''. Mais bon être à la mode c'est aussi être en phase avec son public. Et être en phase avec son public c'est être en phase avec tous les Français. Pas seulement les militants socialistes.

Alors oui pour être candidat à la présidentielle, faut emmener les foules. Chacun sa méthode. Kylie Minogue ou Aznavour font pas les mêmes spectacles mais saisissent les spectateurs aux tripes! Une chose les réunis : l'envie de faire le show. De donner. Et pour ça, faut se dépasser. Etre un ''perfomer''.

Je dis ça pour Aubry mais, ça vaut pour tous les autres. J'espère que le candidat qui va être élu le 9 ou le 16 va nous embarquer. C'est aussi ça l'aventure collective d'une campagne.

 

Un meeting, c'est un show. Il faut garder les convaincus et gagner les indécis. Leur en mettre plein la vue. Sinon, on s'emmerde. Et jeudi dernier, j'me suis fait chier. Et j'étais pas le seul.

 

JC

 

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 12:50

La démondialisation, tout ça, tout le monde a un avis et on le sait. Mélenchon dit "c'est super" et Valls dit "c'est ringard". Bon j'avoue que je suis plutôt d'accord avec Valls sur ce coup là. Mais c'est pas ça qui m'intéresse ici. 

En faisant un tour sur arnaudmontebourg2012 (je m'informe comme un citoyen de gauche qui cherche à savoir qui est le meilleur candidat), je vois une antibiographie de lui-même pour déconstruire les préjugés qu'on peut avoir sur lui du style "ça lui va mieux de s’appeler Arnaud DE Montebourg". Drôle de façon d'anticiper les attaques en donnant du poids à ses détracteurs. Bref. C'est pas ça non plus qui m'intéresse ici. J'y viens.

 

montebourg

Arnaud Masterchef


Donc. Il a deux propositions. Assez surprenantes. D'abord la n°23 de son projet de solidarité.

 

''Rendre le pouvoir aux élus locaux pour l'attribution du logement social''

"La gestion des logements sociaux doit faire l’objet d’un travail de dosage permanent, assurant le mélange des classes moyennes, des populations immigrées nouvelles arrivantes, des familles ouvrières de la première génération arrivées à la retraite, des fonctionnaires municipaux ou d'Etat. Ce travail est difficile, car il doit conduire à rejeter des demandes de logements auprès de familles de la même origine qui désirent se rapprocher les uns des autres, et inciter certaines familles françaises ou des familles d’origine étrangère installées en France de longue date à rester dans ces quartiers afin d’assurer la cohabitation et la mixité. Ce travail a pour objet d’éviter également que les écoles et les collèges ne soient que la traduction de la ségrégation spatiale et ethnique qui se réalise naturellement sur son territoire urbain. Ce pouvoir a été retiré aux élus, ces travailleurs infatigables des territoires qui en sont aussi les meilleurs connaisseurs. Il faut le leur rendre et fixer un impératif de mixité d’origines et de conditions sociales."

 

Wouah! Notre ami Arnaud propose un savant mélange façon Top Chef! Une cuillère à café de noirs, une pincée d'ouvriers, quatre jaunes d'oeuf (blague très tendue mais j'ose quand même), 2 grammes d'arabes immigrés de la 6ème génération et demi et deux sachets de fonctionnaires. Doser les gens.

Donc, pour éviter la ségrégation, on va trier les gens selon la couleur, l'origine et la nationalité. Et qui va le faire? Les maires. Bon courage aux habitants qui ont un maire de la Droite Populaire...

Pour Montebourg la ségrégation spatiale et ethnique se réalise "naturellement" donc c'est pas du tout la conséquence d'une politique discriminatoire, non non. Pour un mec qui veut être Président et donc agir, c'est étrange de voir les choses comme ça. Si la ségrégation existe c'est parce que les immigrés ont été mis là ou les politiques ont décidé de les mettre. Y'a pas eu une vague naturelle d'immigrés qui se sont dit "Oaiiiiiii chouette! Tous aux 4000! Tous à la Grande Borne!". 

Ce qui est con (aussi) c'est que, ce qu'il propose, en plus, c'est compliquer à faire. Une vraie galère! S'il te manque un Comorien-retraité-du bâtiment tu peux pas remplir ton HLM. Et alors encore pire, comment on fait pour un couple avec le mec blanc français au chômage et la femme angolaise prof? On les mets où? on en fait quoi?

 

Mais en fait, j'viens d'avoir une idée, si on dit "on anonymise les demande HLM et, premier arrivé, premier servi". C'est quand même plus simple et plus juste. Nan?

 


2ème effet Kiss Cool


Et puis, bah, pour prolonger tout ça on a la proposition n°11 de son projet "Démocratie"

''Autoriser des statistiques de toutes les diversités strictement encadrées et exclusivement réservée à la recherche en sciences sociales''

"Elles se feront sur une base anonyme, auto-déclarative, facultative, et sans constitution de fichier."

 

Pas mal! On va compter combien y'a de noirs, d'arabes, de chinois pour la recherche en sciences sociales.

- ''Pour quoi faire?''

- ''La recherche!''

- ''Oui mais pour quoi faire, à quoi ça sert?''

- ''Bah à la recherche!''

- ''OK merci.''

J'suppose que si on organise la recherche c'est pour s'en servir d'une manière ou d'une autre... Pour quoi alors?

Pour voir par exemple (au hasard), la délinquance, elle vient plutôt des Noirs du Mali ou des Arabes de Tunisie? Grande question. C'est bien connu, tout ce qu'on fait c'est prédéterminé par la couleur de peau. 

Ou alors, ça part d'une bonne intention et c'est pour répondre à la question "qui est le plus discriminé?" A première vue, je pense que je vais dire sans trop me risquer que c'est grosso modo ceux qui sont les moins blancs...

 

a23a9617

Du coup, au lieu de lutter contre la discrimination on va plutôt compter sur la couleur des gens et puis au final dire : "Les noirs et les arabes sont discriminés, on a fait les calculs, on est des chercheurs sérieux! Il y a 15% de noirs et 17% d'arabes en France.'' Donc pour être juste on va laisser 15% et 17% de places dans les écoles, les universités, les administrations, les entreprises, les collectivités... pour les noirs et les arabes" Sympa.

Bon, moi, j'suis ni noir ni arabe mais j'aurai pas envie d'être réduit à ma couleur. De faire ce que je fais grâce ou à cause de ma couleur.

Et puis...Pour les compter...Tous ces Noirs et tous ces Arabes... j'imagine même pas le bordel avec les métisses. Si en plus on mélanges les couleurs...

 

Bref, statistiques ethnique = tri ethnique = discrimination positive = discrimination. On voit les dégâts que ça peut faire aux Etats-Unis (et ils ont pas la même histoire).


Y'a des idées, mauvaises, et elles font rêver personne. Donc Arnaud, s'il te plait vire ça de ton programme et dis juste que tu vas lutter contre la discrimination. C'est plus simple, moins cher et tout le monde se sentira mieux.

 

Merci.

 

JC

 

 


 


Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 19:42

C'était la première fois qu'on voyait 6 candidats d'un même parti s'affronter pour savoir qui va être choisi pour faire gagner la gauche à la présidentielle. Bon c'était un peu chiant mais on était 5millions à suivre. On aurait aimer du sang, de la sueur et des larmes bien sur. Mais au moins après ce premier débat, le rassemblement dernière le(la) futur(e) gagnant(e) peut toujours se faire. Les différences sur le fond ne sont pas immenses alors je vais pas parler de ça ici. On a du temps encore. Parlons plutôt des candidats.
15.09-debat-primaire-PS-vue-generale-930620_scalewidth_630.jpg

 

Ils s'étaient préparés et n'ont pas dévié de leurs objectifs. Chacun le sien.

 

Jean-Michel Baylet, on en parle ou pas?... J'ai regardé le débat avec des amis et je crois que c'est le seul moment ou personne n'a écouté. Les cacahuètes était plus intéressantes... Le patron de la dépêche du Midi, le pauvre, tout le monde se fout de sa gueule. On sera plus concentré pour le prochain débat.

 

Alors Montebourg, Arnaud, qui a écrit "Votez pour la démondialisation" n'en a pas parlé une seule fois. Des fois les hommes politiques sont surprenants. Et l'argument principal d'un engagement devient en un passage télé un concept honteux à faire oublier...

 

Ségolène Royal, tout le monde s'attendait à une surprise de sa part. Et rien. Ou plutôt si. Elle a surpris tout le monde en ne créant pas la surprise. On l'a connu meilleure et plus incisive... Trop stressée ou en retrait stratégique? A suivre pour le prochain débat.

 

Manuel Valls. Je crois que le député-maire d'Evry est devenu hier un homme politique d'ampleur nationale sur qui il faudra compter dans les prochaines années. "Droitier" comme disent certains mais en tout cas on le voit pas user de la langue de bois.

 

Primaire-PS-acte-II-le-debat-sur-France2

Reste les deux gagnants des sondages.


Hollande devait montrer qu'il n'était pas "l'homme du consensus mou".  Il avait le plus à perdre. Il n'a rien perdu. Il a fait le job. Il a même eu une véritable stature présidentielle.

 

Martine Aubry. Ah! Martine! C'est finalement celle qui m'a le plus déçu (encore). Outre la passe d'arme brouillonne sur le nucléaire avec Hollande et le dézinguage du contrat de génération, je vais m'attarder sur la fin de sa conclusion. C'est la dernière impression qu'on laisse au téléspectateur. En général, elle est autant écrite que la conclusion. (Vous savez c'est comme en cours, on écrit l'intro et la conclusion avant de rédiger le reste).

Et sa dernière phrase. La toute dernière. Celle qui doit percuter, qui doit faire mouche. Celle qui doit nous faire dire, elle m'a eu, je vais voter pour elle! Et bien celle phrase-là, c'était.... "J'y suis prête".

Stupeur. Tremblement. Horreur. Effarement. 

2h50 de débat, des mois de campagne et une équipe de choc(?) pour nous dire qu'elle est prête à être présidente! Mais, heum, oui, bon, bien. On est heureux d'apprendre que trois semaine avant un vote où elle se présente pour diriger la France elle est prête.

Pire encore, dire "je suis prête" ça fait penser à ceux qui disent "je suis pas raciste mais...". Finalement ça produit l'inverse.

C'est de Martine Aubry qu'est venu la surprise!

 

Alors dans les jours qui viennent, j'espère que chacun des candidats ne sera pas à se féliciter de sa préstation mais en train de travailler au prochain débat pour faire mieux et puis pour l'animer un peu.

 

Le prochain c'est le 28 septembre. Je vous donne rendez-vous avant bien sur.

 

JC

 

 

Repost 0